shinigami-hollow


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas de chance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misaki Tsubame

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Pas de chance.   Mar 4 Sep - 23:10

Aux alentours d'une heure et demi du matin, l'obscurité de la nuit enveloppait la ville, dont les seules lampadaires et la faible lueur de la une permettaient de distinguer les formes. Misaki rentrait chez elle à cette heure tardive, après une journée sans rien de particulier. Cette journée... Misaki l'avait simplement passée à se perdre dans les bois, y étant allée pour valider ou non la soit disant rumeur des tigres ailés qui auraient migré en volant jusqu'à Karakura. Misaki ? Crédule ? Non ! Enfin... juste un peu stupide...
Du coup, ses chaussures étaient foutues, pas de chance, elle se baladait donc dans la rue a minuit avec ses chaussures et ses chaussettes à la main. Après vingt minutes de marche à travers Karakura pour retrouver sa maison ( elle n'a ni une bonne orientation, ni une grande mémoire. Mais ais-je vraiment besoin de le préciser ? ) elle tomba sur un parc. Voulant s'y avancer, un caillou vint se planter dans son pied, pas très chanceuse aujourd'hui. Elle essaya alors de sauter à cloche pied jusqu'au banc le plus proche, malheureusement, un autre caillou vint troller Misaki. Ne sachant pas voler, la petite blonde ne put rien faire d'autre que tomber en arrière dans un buisson face au déséquilibre. Pov' Misa-chan.

NYAAA !

Elle ne put s'empêcher de lâcher ce cris de désespoir en commençant à pleurer comme une gamine. En se relevant, le côté de sa jupe, déjà assez courte comme ça, fut pris dans l'épine d'une branche, un bon quart de la jupe partit avec, puis elle retomba en avant, alors assise sur le sol dur et inconfortable. Sans compter les feuilles et les brindilles qui vinrent se glisser dans sa chevelure à ce moment-là. Maladroite ? juste un peu...
Résumons brièvement la journée : pas de chance. Hm... serais-ce une silhouette qui se distingue au loin ? To be continued dans le prNochain post ~


Dernière édition par Misaki Tsubame le Mer 5 Sep - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyomi Nakamura

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 28/11/2011

Feuille de personnage
Objet de Quête:
Vie:
900/900  (900/900)
Classe:

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Mar 4 Sep - 23:58


JE T'IGNORE PARCE QUE T'ES A MOITIE NUE DANS UN BUISSON !

Mes passages dans le monde réel se faisaient de plus en plus fréquents. Me portant moi-même volontaire afin de sécuriser la ville-centre Karakura.

Ma nouvelle affectation consistait en une patrouille en pleine nuit.

Mon corps réclamait du repos. Je l’en empêchais. Je ne pouvais pas alors que tous ces… monstres rodaient encore.

Réajustant la lanière du paquet longiligne sur mes hanches, je progressais dans un parc éclairé par les faibles lueurs des lampadaires. Jetant un regard vers la lune. Son souvenir me hantait encore.

J’entendais les gémissements d’un être vivant. Une humaine. Rien de grave.

Je continuais d’avancer, j’avais cependant la désagréable sensation que… elle me regardait.

Non c’est impossible que ça soit une Fullbringer, enfin, pas dans cet état : ici, à moitié nue, rampant à quatre pattes sur le sol…

Je marchais toujours. Les bras croisés sur mon torse. Ce n’est qu’une fois arrivé à son niveau que je me rendis vraiment compte que c’était moi qu’elle observait.

Je la regardais, elle me regarda, nous nous regardâmes.

Je continuais ma route sans même y prêter davantage attention.

Si faible…Elle ne mériterait même pas de vivre. Une seule loi régit ce monde « les gros poissons mangent les petits ».
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Tsubame

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Mer 5 Sep - 9:59

La silhouette que j'avais distingué au loin s'avançait d'un pas lent  en ma direction, peu à peu, je reconnaissait l'uniforme traditionnel des des shinigamis. Un shinigami à Karakura ! Misaki n'en avait pas vue depuis plusieurs semaines, elle a l'habitude de les regarder voler, perchée sur un toit,  sachant que sa maladresse l'empêcherait d'essayer de faire de même, ah, cruel destin. Elle eut à peine le temps de réfléchir à tout ça que le shinigami était déjà devant elle. Misa-chan ne le lâchait pas du regard, examinant chaque détails du visage de celui qui était devant elle, elle admire beaucoup les shinigamis. Cette journée était maintenant devenue pour elle une magnifique journée, oubliant toutes les emmerdes qu'elle à subit ces dernières heures, rien que pour avoir pu approcher de près un shinigami qui avait l'air de l'ignorer...
Le shinigami en question daignait enfin lui jeter un regard, il la dévisageait avec des yeux peu sympathiques, malgré ça, Misaki restait en totale admiration devant lui, arborant un air idiot.  Puis, il ne lui prêta plus une once d'attention et repris son chemin, lâchant au passage une sensation de mépris envers la pauvre blondinette, dont les yeux se remplissait déjà de larmes. 

… NYAAAAA

Alors qu'elle voyait le shinigami s'éloigner progressivement, elle ne pût se résoudre à en rester là et, c'est les joues ruisselantes de larmes qu'elle se releva  en laissant par terre ses chaussures et chaussettes, et couru vers le shinigami. Mais après seulement quelques foulées, Misaki trébucha. Évidement, ses réflexes naturels firent qu'elle essaya dans sa chute de se retenir à tout ce qui lui passait par la main... Et à ce moment là, il n'y avait pas grand chose à proximité, à part le shinigami. Elle se tint à son uniforme, qui ne pût même pas la retenir, finalement, elle tomba et abaissa le bas de l'uniforme, tombant lui aussi. Elle leva légèrement les yeux pour voir...

… Boxer rose…

Une légère tinte rosée vint teindre les joues de la fullbringeuse. Lâchant le bas de l'uniforme du shinigami qu'elle avait encore dans la main, elle se secoua la tête pour reprendre ses esprits et se releva pour lui faire face... Enfin même si le shinigami lui tournait encore le dos. 

- NYAAA méchant ! Méchant ! Mechaaaaaant !!!

Elle donnait des coups de poing dans le dos du shinigami, même si sa force égalait à peine celle d'une petite fille. Continuant de pleurer sans retenue et répétant les mêmes mots en boucles, elle était tout de même très heureuse de ce moment, même si le shinigami ne s'était pas montré très respectueux. Entre deux "mechant", elle lâchait quelques rires.


Dernière édition par Misaki Tsubame le Mer 5 Sep - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyomi Nakamura

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 28/11/2011

Feuille de personnage
Objet de Quête:
Vie:
900/900  (900/900)
Classe:

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Mer 5 Sep - 10:46


SITUATION ETRANGEMENT ETRANGE BIJOUR !

Evidemment. Je ne rencontre que des détraquées sexuelles quand je vais dans le monde réel.

Après m’être fait harceler sexuellement et tambouriner le dos. J’époussetais mon uniforme en me retournant vers elle, je soufflais avant de me frotter l’arrière de la tête d’une main. Parlant plus pour moi-même que pour elle.

« Bah… On dirait qu’elle n’est pas si faible que ça… »


Je posais une main sur son épaule. Mon premier contact humain depuis… longtemps. Je sentais très bien la frêle structure de sa personne entre mes doigts. M’enfin. Il fallait éluder les questions prioritaires en premier.

« Tu n’as rien vu. Les Shinigamis ne portent pas de boxers roses. »


J’avais prononcé cette phrase sur un ton sérieux où se mêlaient l’agacement et la honte de devoir le dire ainsi.

Réajustant mon sabre et le paquet longiligne qui l’accompagnait d’un mouvement de bras rapide. Je passais à présent à la question numéro 2. Ayant passé un rapide regard sur son état vestimentaire.

« Qu’est-ce qu’une humaine faisait à ramper sur le sol à quatre pattes, en gémissant à moitié nue dans un parc à…
*rapide regard vers l’écran de son portable*
… 1h30 du matin ? »


Bizarrement le vent souffla très fort à ce moment là.
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Tsubame

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Mer 5 Sep - 16:31

Après quelques secondes à le frapper sans réaction, le shinigami se retourna pour lui faire face. Elle ne fit plus un geste, comme figée, attendant de savoir ce que lui voulait le shinigami. À son expression sérieuse, Misaki ne s'attendait à rien de bon, pourtant, alors qu'elle comptait activer son fullbring en voyant la main du shinigami s'approcher de son épaule, celle-ci vint doucement s'y poser, sans aucune violence dans le geste. On pouvait alors voir son visage s'orner d'un large sourire idiot et d'yeux brillant d'admiration, contrastant avec la surprise et l'incompréhension d'il y a quelques secondes.
Mais ça ne changeait pas grand chose au fait que Misaki ne comprenait rien de ce qu'il se passait, c'est pas comme si elle voulait spécialement comprendre mais... elle obtint tout de même les réponses aux questions qu'elle ne se posait pas. Le shinigami voulait éclaircir certains points de la situation.

Nyani ? Ils ont aussi des sous-vêtements traditionnels de shinigami ?!


Supposant qu'elle avait confondue de forme et de couleurs à cause de l'obscurité de la nuit, Misaki avait une envie croissante de voir à quoi pourrait ressembler ce sous-vêtement réglementaire. Il n'en faut pas beaucoup pour la convaincre de quelque chose...
Deuxième point, la tenue. Elle n'avait même pas remarqué la jupe déchirée et les feuilles dans les cheveux, et elle encore là, elle ne cherchait même pas à constater les dégâts. C'est une longue histoire qui se résume en trois mots. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Et puis, elle avait déjà oublié pourquoi elle était allée en forêt toute la journée, peut-être qu'il vaut mieux oublier ce genre de raisons...
Les deux mains plaquées contre sa (petite u.u) poitrine, les poings serrés et la tête penchée, elle essayait au mieux de se concentrer dans le but de se rappeler depuis le début ce qu'il s'était passé. Cause perdue. Elle luit répondit alors la réponse la plus évidente qui lui vint à l'esprit :

Eeeh... Je sais pas ?

Le seul détail qui manquait à cette scène aurait été une boule de ronce emportée par le vent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyomi Nakamura

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 28/11/2011

Feuille de personnage
Objet de Quête:
Vie:
900/900  (900/900)
Classe:

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Mer 5 Sep - 17:12


ON SE CONNAIT TELLEMENT QUE JE TE PASSE MES SHOES

UEuhm… Dans quoi je suis encore tombé ?

Je veux dire… Je parle avec une personne-rampant-à-quatre-pattes-à-moitié-nue-dont-le-hobby-est-de-deshabiller-les-gens-qui-ne-se-souvient-pas-de-comment-elle-est-arrivée-là.

Je soupirais. Longuement. Trèèès longuement.

Posant ma deuxième main sur son autre épaule pour la regarder droit dans les yeux.

« Tu dois bien avoir une maison non ? Un endroit où vivre ? »


Et voilà maintenant je passais de Shinigami officier de la 3eme à baby-sitter… N’empêche qu’est-ce qu’elle peut faire en pleine nuit ici ? Je veux bien que les humains soient libres et tout… Mais quand même…

Je jetais un œil autour. Avant de faire retomber mon regard sur elle. Je soufflais une nouvelle fois de dépit. M’asseyant sur un banc je retirais mes sandalettes de pailles pour les lui passer.

« Je te les prête. J’ai bien dit prêter. Jusqu’à ce que tu sois de retour chez toi. »

Je levais les yeux au ciel en me demandant pourquoi je faisais ça. J’aurais très bien pu la porter en volant mais… Non… J’étais là à lui tendre mes affaires.
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Tsubame

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Mer 5 Sep - 21:44

Il lâcha un long soupire qui la faisait se questionner quant à une possible mauvaise réponse de sa part. Alors qu'elle s'apprêtait à essayer de casser le silence qui s’installait, le shinigami la fit sursauter en posant soudainement sa deuxième main sur son épaule, puis il la regarda droit dans les yeux d'un air tout aussi sérieux que tout à l'heure, mais avec en plus un agacement évident. Il me posa lors une question, à laquelle je n'eus même pas le temps de répondre, voyant qu'il détournait le regard pour regarder aux alentours, avant de me dévisager une nouvelle fois, puis soupirer...

Eeeh ?

Sans même attendre une réponse à sa question, il partit s'installer sur le banc le plus proche pour... enlever ses sandales. Ses sandales traditionnelles de shinigami. En même temps, qui d'autre qu'un shinigami porterait ce genre de chaussure toute l'année ? Pauvres pieds. Et puis ils doivent étouffer de chaud l'été ? Quelle cruauté, celui qui en a décidé ainsi était un sadique. Bouh. Et encore une fois je m'égarais dans mes pensées et oubliait que j'étais bien encore sur terre. Je réorientai mon regard perdu vers lui, et remarquai qu'il me tendait ses chaussures, puis entama sa phrase.

L'incompréhension totale se fit dans la tête de la pitite blonde qui avait oublié de répondre a la question du shinigami... même si celui-ci n'avait pas vraiment l'air de tenir tant à savoir.

Evidement ! J'ai une tête à vivre dans une grotte ?

Jupe déchirée, nus pieds, feuilles et brindilles dans les cheveux décoiffés...

... ( >3< )

Elle avança vers le shinigami pour lui prendre les sandales qu'il lui offrait, même si elle pensait qu'elle n'en avait pas spécialement besoin, et puis le fait d'essayer des sandales de shinigami, avec lesquelles ceux-ci volent, ne la révulsait pas vraiment. Elle s'assit donc sur le banc, à côté de lui.

... où ça peut bien être déjà....

Elle essayait de se souvenir du lieux de sa résidence tout en galérant à mettre ses chaussures, le résultat dans les deux cas n'était pas très convainquant. Après une petite minute de dure bataille, j'eus réussi à mettre les sandales... plus ou moins correctement...
Elle voulait rentrer chez elle il y a quelques minutes, parce qu'elle était fatiguée de cette longue journée ennuyeuse. Mais en avait-t-elle toujours envie maintenant ? Pas une seule seconde évidement...

C'est par là !

Elle commençai à marcher doucement en l'attendant. Misaki est très mauvaise en orientation, certes, mais elle savait tout de même que ça maison se trouvait à l'opposée de la direction qu'elle était en train de prendre.


Dernière édition par Misaki Tsubame le Dim 9 Sep - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyomi Nakamura

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 28/11/2011

Feuille de personnage
Objet de Quête:
Vie:
900/900  (900/900)
Classe:

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Mer 5 Sep - 22:47


D'ACCORD VAIS TE SUIVRE DANS CE BOIS SOMBRE.

Je la regardais s’asseoir à mes côtés. Une douce fragrance me monta au nez.

Quelques souvenirs montèrent.

Je secouais légèrement la tête en me frottant les yeux à l’aide de deux doigts. Fini de se remémorer ces choses inutiles. Elle avait fini ses petites affaires. Enfin !

Je me relevais en m’élevant à quelques centimètres du sol, la suivant de près. Elle paraissait hésiter quelques fois, mais bon son pas restait en moyenne assuré. Le silence devenant pesant, j’ouvrais légèrement les lèvres afin de dire quelques mots.

« Euhmm… Est-ce que… tu te plais sur terre ? Est-ce que c’est tranquille… ? »

J’avais l’impression que ma voix n’avait pas vraiment servie depuis des dizaines d’années.

Serrant la lame de mon sabre par réflexe, j’avais presque l’impression de perdre mon temps ici, du moins c’est ce que je voulais me répéter et voulais croire.
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Tsubame

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Jeu 6 Sep - 0:49

Cela faisait déjà quelques minutes qu'ils  marchaient au hasard, quelques minutes qu'il suivait Misaki sans faire de bruit. Un silence que certains  pourraient qualifier de pesant, l'ennui pourrait même croître au fur et à mesure des pas, pas pour elle qui semblait s'amuser de ce moment pourtant si banal, ne cessant pas une seule seconde d'arborer un sourire qui en deviendrait presque agaçant.
Le shinigami vint rompre ce silence pour encore poser une question. Alors qu'elle aurait pu interpréter ça par une sorte de " alors c'est bien la plage ? ", le ton sur lequel était prononcé la phrase donnait un tout autre sens.  
Misaki s'arrêta, la tête baissée et toujours un léger sourire aux lèvres, puis prononça ces quelques mots  à voix basse, mais sûrement assez fort pour qu'il entende, ce n'était pas quelque chose qu'elle pensait devoir cacher.

Évidement que je l'aime.


Trois longues secondes après, Misaki se retourna vers Le shinigami qui était juste derrière elle et repris son air énergique et joyeux pour sortir une réplique se voulant d'elle même idiote, pour ne pas ajouter trop de drame au moment. 

Les glaces sont forcément meilleures sur terre !


(changement de pronom express powa >^<)
Je restai ainsi quelques secondes sans bouger, sans parler. Le vent frais soufflait un peu moins fort, ne cessant pas pour autant de faire voler leur cheveux et leur vêtements. Je me retournai pour reprendre mon chemin, tournant à ma gauche, j'arrivais dans une petite ruelle sombre, où l'absence de lampadaires nous laissait pour seule lumière celle de la lune. J'avançais doucement, en me disant de faire demi tours à chaque pas. Après seulement quelques mètres, je m'arrêtai : c'était un cul de sac. Une ambiance étrange y régnait. Je me dis qu'il n'allait sûrement plus me suivre après ça, mais bon, je vais pas restée planter là trois heures. Je me retourna donc vers lui pour revenir sur mes pas mais...

Nya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyomi Nakamura

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 28/11/2011

Feuille de personnage
Objet de Quête:
Vie:
900/900  (900/900)
Classe:

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Jeu 6 Sep - 10:30


C'EST FINI... LAISSEZ MOI TRANQUILLE.

Sa réplique eût le don de m’agacer. Non vraiment. On n’avait pas de glace à la Soul Society… Enfin, des… « copies » sans goût ni nom… Faudrait demander au Captaine Hitsugaya je suis sûr qu’il nous laisserait goûter sa glace avec plaisir…

Enfin quoiqu’il en soit, je ressentis un léger picotement au creux de mon estomac, un rire, ça faisait longtemps que je n’en avais pas ressenti le début même de la sensation. Malheureusement mon visage restait passif et elle n’eût pas le plaisir de constater que je l’avais trouvée amusante, ne serait-ce que quelques secondes.

Mais, le chemin qu’elle avait emprunté…

Un corps l’un sur l’autre, une dominatrice et un trouillard, quelque chose d’étrange, un lien oublié, une mort brusque.

« Que… ? »


Des gouttes perlèrent sur mes mains gelées, je ne m’étonnais pas de mes souvenirs, je ne m’étonnais pas qu’on soit arrivés ici, je m’étonnais de la simple existence de ces larmes que je n’avais pas senties.

J’avais ignoré mon cœur et mon cœur me le rendait à présent.

« Fujimi-san… Yugaina… »

Comme si un énorme gouffre s’était ouvert devant moi, je titubais quelques secondes avant de m’adosser à un mur afin de rester debout. Plantant mon fourreau dans le sol, je glissais petit à petit, jusqu’à tomber assis, mon front venant toucher la poignée de mon Zampakuto doucement, alors que les larmes continuaient de s’échapper silencieusement de mes yeux.

« Pourquoi es-tu morte… ? Je croyais que tu me laisserais plus seul… Pas à nouveau… »


Mon cœur s’était réveillé. Je suppose qu’une anesthésie ne peut pas empêcher une douleur trop grande de survenir. Je portais sur moi l’arme du meurtrier. Il en était un. J’en étais devenu un aussi.

Je n’entendis que lointainement celle dont je m’occupais. Je voulais qu’on me laisse simplement tranquille. Des chaînes apparurent pour venir sceller mon sabre à mon fourreau… Les chaînes de l’abandon…

Tant que je n’ai plus à souffrir, tout me va.
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Tsubame

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pas de chance.   Dim 9 Sep - 15:45

Long silence, je ne trouve rien à dire pendant qu'il semble se parler à lui-même. Et quand bien même... que pourrais-je dire ? Il s'assit contre un mur, son zanpacto entre ses mains, continuant de s'exprimer à je-ne-sais quelle entité présente ou pas. Peut-être à son zanpacto ? Quoi qu'il en soit, je n'étais pas seulement transparente, mais de trop. Il me le fis comprendre sans un mot.

Je...

« Quoi encore ? Qu'est-ce qu'elle veut cette blonde collante ? Pourquoi elle est encore ici ? », pourquoi se risquer à recevoir ce genre de remarques ? Misaki ne comprenait rien de ce qu'il se passait, à part le fait devrait pas s'attarder trop longtemps à le regarder sans rien faire.

Oyasumi.


Laissant ma maladresse de côté, je concentrai ma pression spirituelle dans mes jambes pour me propulser en haut d'un des trois murs, puis repris mon chemin sans me presser vers ma maison vide où personne n'attendais mon retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de chance.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de chance.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
shinigami-hollow :: In RPG :: Monde réel :: Karakura-
Sauter vers: